Le régime méditerranéen

Nombreuses observations ont demontré que les populations de la Méditerranée sont caractérisées par une vie plus longue et de meilleure qualité par rapport à ceux d'autres pays. Cette remarque a provoqué la communauté scientifique d' étudier leur fiabilité en menant des études épidémiologiques mettant l'accent sur les maladies cardiovasculaires et le cancer.


Dans ces études, on a étudié l'alimentation méditerranéenne se servant à divers indicateurs de santé et s'est avéré que légitimement cette alimentqtion détient la première place parmi tous les modèles alimentaires.

 

Les caractéristiques principales de la diète méditerranéenne (établit par le fondement de l'Italian National Research Council 04/11/1997) sont:
-Abondance de végétaux (pain, légumes, légumineuses et fruits)
-Huile d'Olive comme source fondamentale de graisses quotidiennement
-Moyenne à faible consommation de poissons, volailles, produits laitiers et oeufs
-Faible consommation de viande rouge
-Vin pendant le repas.

 

La plus célèbre des études est celle «des sept pays» qui s'est tenue dans les années 1950 et 1960 menée sur un échantillon de 12500 personnes dans les sept régions suivantes : Grèce (Crète-Corfou), côte dalmatienne, Italie, Pays-Bas, Finlande, Japon et aux États-Unis.

Les principales conclusions de l'enquête se resument comme suit.

 

Tous les pays qui ont participé à l'étude demontrent :
a) beaucoup plus faible mortalité due aux maladies cardiovasculaires
b) significativement plus faible mortalité due au cancer et
c) proportionnellement faible mortalité globale par rapport au reste de l'échantillon.

 

Une autre importante et plus récente enquête a été menée en Espagne (sous l'égide de Mme Buckland) sur un échantillon de 41078 hispaniques, adultes en bonne santé durant la période 1992-2004. Cette étude confirme les bienfaits du regime méditerranéen et décide que ce genre de régime est bon pour la santé.

 

Il faut aussi mentionner l'étude PREDIMED espagnole qui demontre que ce type de régime a une corrélation avec la prévention du type 2 de diabète chez les personnes à risque élevé de maladie cardiovasculaire. En particulier, il a été constaté que le régime méditerranéen est liée à la réduction de 52% du risque de diabète par rapport à une alimentation faible en gras.

 

D' autres études qui concernent le régime méditerranéen l' associent avec:
a) la réduction de l'incidence d' Alzheimer,
b) le soulagelent des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde et avec
c) la réduction de l'obésité.

 

Le régime crétois, qui suit les principes du régime méditerranéen avec une consommation beaucoup plus élevée d' huile d'olive, les légumineuses et les fruits, et boire moins d'alcool et pain, a été associée à une plus grande réduction:
a) les cardiopathies,
b) la mortalité totale et
c) les décès dus au cancer comparés avec les autres régions de la Méditerranée.

tripadvisor-banner